crossXwords

July 28, 2008

Eric van Hove: Abreaction in Shanghai (+Abreaction in Alexandria as observed by Joseph Badtke-Berkow)

Filed under: Multilingualism / Territories / Migration,Publics / Publishing — Crosswords.art @ 17:23

Get the Flash Player to see this content.

ERIC VAN HOVE: Abreaction in Shanghai (2004)


Eric Van Hove was born in 1975 in Algeria and spent most of his youth in Yaoundé (Cameroon). He was educated in Belgium and Japan, studying Contemporary art and Traditional Japanese Calligraphy, now being
a Doctor of Arts from the Tōkyō University of the Arts. Van Hove’s current work, both heterogeneous and eclectic, often questions the limits and “moral competence” of Contemporary Art as a western institution once brought outside of the art context, to what he sometimes calls the “audiences of the border.” At times insubstantial and subversive, his interventions often question sociological, political and ecological issues. Migrant by choice, he is based between Europe, Africa and Japan.

Abreaction is a series of urban interventions that could be described as conceptual poetry. In as different cities as Alexandria, Dakar, Leuven, Shanghai, and Tehran, Eric van Hove bent down to chalk a long line of associative writing on the street. As he used languages that were not necessarily understood by locals, he made sure to have a translator with him. The Video above documents his Shanghai action, whereas the following text reflects what the american writer Joseph Badtke-Berkow witnessed during the Alexandria action. (sb)

(more…)

June 27, 2008

Quand le monde se retrouve par mots-clés

Filed under: Publics / Publishing — Sens public @ 11:07

Par CAROLE DELY

J’observe la carte en dynamique, déplace la souris sur la planète … Google (analytics) : 153 pays visiteurs (je me demande combien la galaxie google compte de pays dans le monde, 193, plus…). “Pays/territoire : continents, sous-continents, pays, villes”. Tout le territoire de Sens public est là, délire ! mais qu’est-ce que ça veut dire… Une couleur verte plus ou moins sombre recouvre toute la surface du globe (la France vient clairement en tête – elle est vert bouteille – où Paris est en tête, puis Lyon, dans l’ordre national), un rond orangé plus ou moins grand entoure des villes (non pas “les” villes, non, car le système G. ne connaît que nos visiteuses, les plus capitales en fait : la plupart des villes du globe sont ignorées… Il nous faudrait 15 traducteurs, 2 langues chacun cela fait… mmm). (more…)

March 28, 2008

« Il ne suffit pas d’affirmer que la vérité est nomade, encore faut-il créer les conditions pour que sa mise en mouvement puisse se produire » : Entretien autour de la revue ATOPIA avec Emmanuel Alloa

Filed under: Publics / Publishing — Atopia @ 00:53

Propos recueillis par MATHILDE GIRARD pour Drôle d’epoque.

Mathilde Girard : Avec « Opus Communis », Atopia réalise son dixième numéro en ligne. Ce numéro permet, par le biais de différents textes autour de Maurice Blanchot et de la Revue Internationale, de revenir sur le travail de votre revue, et le choix de son support.
J’aimerais d’abord que tu reviennes sur les origines d’
Atopia. Comment le projet de cette revue a-t-il vu le jour ? Étais-tu présent lors de sa constitution ? Dans quelles perspectives fut-elle pensée ?

Emmanuel Alloa : La naissance d’ATOPIA a été un long processus qui a débuté autour de l’an 2000. Contrairement à ce qui se passe souvent lorsque naît une revue, il n’y avait pas à l’origine de ce projet un groupe qui aurait chercher à se doter d’un organe de diffusion. C’étaient plutôt des discussions éparses, menées entre plusieurs personnes à différents moments et en différents lieux en Europe. Ce qui rassemblait cette non-communauté, c’était avant tout un constat : de nouveaux cloisonnements étaient en train de se produire, un renfermement des savoirs au sein d’institutions universitaires et de ses publications était en cours, tandis que les revues critiques, qui avaient longtemps joué un rôle de relais, se voyaient contraintes à se soumettre aux règles de la diffusion médiatique ou à passer dans une sorte de semi-clandestinité. (more…)

« Newer Posts

Powered by WordPress