crossXwords

January 4, 2009

Circulation

Filed under: Multilingualism / Territories / Migration,Networks / Common(s) — Crosswords Print Issue @ 10:00

L’amitié politique : parler le même langage et se comprendre à demi mot. Pas de monnaie de singe. C’est ce qui fonde le « sens commun », le sens social de l’orientation dont chacun est d’abord dépourvu à l’étranger. C’est ce qui tisse les liens. C’est ce qui fait l’attachement (et l’arrachement) aux « racines », à la familiarité primitive qui, empiriquement, nous donne le sentiment d’avoir des semblables. Il arrive que le décalage avec quelque communauté constituée que ce soit fasse, entre des individus, le commun. La transnationalité, l’exil sont alors non forcément ce qui unit mais ce qui réunit les « sans part ». Voici, en deux mots, ce qui, pour moi, fait la communauté.

Parce qu’une communauté (comme dans les contrats de mariage : réduite ou non aux acquêts) se définit par la circulation (des personnes, des biens et des idées), la question centrale me semble être, dans le « devoir commun », celle des frontières, ou des limites mêmes de la « communauté ». Jusqu’où s’étend la notion même de justice ? A qui les droits fondamentaux sont-ils attribués ? Une chose est de répartir (et de partager en divisant), une autre de distribuer (avec ou sans équité). Le passé a donné de très nombreux exemples de communautés illusoires. Les départements français d’Algérie distinguaient le musulman du véritable français. Plus tôt, les colonies « d’outre mer » supportaient l’esclavage comme si les seules communautés étaient celles de l’intérêt. Le cens, l’absence de suffrage féminin ont, du commun, fait une coquille vide.

C’est pourquoi, politiquement parlant, la communauté est, relativement à la société, un devoir être, non une réalité déjà donnée. Elle est un processus indéfini d’intégration et d’individuation. Quand on dit (ici et maintenant) « les arabes » ou « les noirs », on ne désigne pas une communauté, on signifie un dehors de la communauté. Pour une communauté, pas de constat d’huissier, pas de bilan, pas d’inventaire. L’ennemi de la communauté, c’est la déliaison, c’est le secret, c’est le passé. Car ce dont nous héritons, ce sont des clivages et des divisions.

A contribution to the Crosswords print issue by Seloua Luste Boulbina for Sens public, Lyon/France

No Comments

No comments yet.

RSS feed for comments on this post.

Sorry, the comment form is closed at this time.

Powered by WordPress